Skip to content

Historique

Le 28 octobre 2004, le jour de ses 40 ans, Walter Scheffrahn enregistrait une marque qui allait faire son chemin dans le monde entier. Son objectif, en tant qu’entrepreneur international de marques et supports, était de créer un symbole de charité pour le secours des enfants. La couleur orange d’Orange Ribbon a été choisie en hommage au symbole des racines néerlandaises, mais aussi car elle reflète la chaleur, l’énergie, le changement et la richesse.

walter_sophie.jpeg

Ayant besoin de se concentrer sur une initiative caritative déjà existante et active, Walter a décidé de postposer ses activités pour Orange Ribbon.

En 2004, Walter a initié et créé le Pink Ribbon International comme soutien symbolique de sa sœur Desiree Scheffrahn, qui avait souffert d’un cancer du sein. Via le site Web www.pinkribbon.com, proposant des informations sur le cancer du sein depuis 1997, Walter a enregistré de nombreux domaines nationaux ainsi que des marques pour Pink Ribbon de par le monde et a introduit l’idée d’une plate-forme mondiale pour la prise de conscience et le financement relatif au cancer du sein (Conscience, Plaidoyer, Alliances, Alignement et Accréditation).

En 2005, il examina les idées de Pink Ribbon International avec son amie et auteur Sophie van der Stap, survivante elle-même du cancer, et peu de temps après, Sophie rejoignait le Pink Ribbon International.

À la fin de l’année 2006, Walter commença à partager ses idées concernant Orange Ribbon avec Sophie. Avec ses connaissances de Pink Ribbon, ce serait un défi pour lui de créer une plate-forme mondiale pour la prise de conscience et le financement du cancer chez les enfants. Quelques mois plus tard, ils étaient rejoints par Jurriaan van Dam. Jurriaan, un grand ami de Sophie et Walter, était chercheur clinique au service d’oncologie de l’université de Leiden. Il lança l’idée d’un jeu (CliniGames) pour les enfants malades. Tout en jouant à ce jeu, les enfants pourraient apprendre à se préparer au processus clinique qu’ils vont devoir subir et devenir forts pour pouvoir récupérer plus vite. Il lutta également pour intégrer les principes de guérison orientaux dans la médecine conventionnelle occidentale. Sophie, Jurriaan et Walter ont commencé à mettre sur pied Orange Ribbon International.

jur.jpg

Au cours de 2007, l’idée d’Orange Ribbon a encore été élaborée et structurée. La structure organisationnelle était créée et l’approche du marché était définie. Orange Ribbon International devait devenir une plate-forme internationale, un magasin centralisé pour toutes les fondations accréditées traitant du cancer des enfants de par le monde. Mai, le mois du renouveau de la vie, deviendrait le mois de la prise de conscience du cancer des enfants (Child Cancer Awareness Month). L’idée d’éclairer par des spots les plus grands bâtiments des principales villes du monde entier pendant ce mois (Orange Illumination) a été étudiée. L’organisation disposerait d’ambassadeurs partout dans le monde, un magazine professionnel et un gala annuel Orange Ribbon Award.

Le 4 janvier 2008, Jurriaan van Dam est décédé d’un cancer à l’âge de 29 ans. À ses funérailles à Amsterdam, sa famille et des centaines d’amis portaient l’Orange Ribbon pour soutenir les idées que Jurriaan avait défendues. Dès ce moment, l’Orange Ribbon était dédié à Jurriaan van Dam, un des trois fondateurs d’Orange Ribbon International. La petite amie de Jurriaan, Marleen Visser, commença cette même année à préparer la première édition du magazine Orange Ribbon.

Sophie est l’ambassadrice internationale et la porte-parole d’Orange Ribbon International.

sfy39587p00